Cuisiner la lentille verte du Puy

Famille de recette :

lentille-oeuf-molletQu’est-ce qui est petit, rond, vert voire un peu bleu, et ultra-fashion-tendance ? Bon, la réponse était dans le titre, alors vous avez déjà trouvé. C’était juste pour voir si vous suiviez.

Si l’on croit les uns, la lentille verte du Puy est délicieuse parce qu’elle a un petit goût de noisette. Si l’on écoute les autres, la lentille verte du Puy est succulente parce que moins farineuse que les autres lentilles. Si l’on tend l’oreille vers une troisième source, la lentille verte du Puy est un régal parce que plus riche en sucre. Pour résumer, c’est donc une sorte de petit bijou de lentille, qui présente l’avantage de ne pas se démonter à la cuisson (youpi pour les salades), mais de se laisser mixer sans façons (parfait pour les veloutés) et d’être aussi délicieuse salée que… sucrée.

Et ça, croyez-moi, ce n’est pas donné à toutes les lentilles !

Passons donc aux recettes. Cette lentille tout terrain est aussi succulente chaude ou tiède que froide. Elle apporte de l’onctuosité et de la tenue aux veloutés de légumes, sert de support à des salades qui changent du riz, peut être moulue pour obtenir une farine hors du commun, concurrence le riz carnarolli dans le risotto et amuse petits et grands dans sa version sucrée. Alors, qui osera la galette des Rois fashion-tendance-rustique version lentille verte du puy ?

Voir toutes nos recettes aux lentilles vertes du Puy

Clea