Zoom sur les soupes “Champlat”

Les soupes en bocaux, ce sont des légumes, des aromates, un peu de matières grasses, et… de l’eau, comme à la maison. Elles sont donc prêtes à être consommées après un simple réchauffage. Mais chez Champlat, cuisinier et conserveur situé situé dans le Gard Provençal près de Bagnols-sur -Cèze, on a choisi de faire les choses de manière encore plus vertueuse !

Dans ces conserves, il y a tous les ingrédients de la soupe, hormis l’eau. Cette dernière, c’est vous qui l’ajoutez ! Non seulement le bocal coûte moins cher et pèse moins lourd dans le panier, mais il est aussi plus écologique à transporter jusqu’à nos magasins.

Les conserves Champlat sont préparées comme à la maison. Les légumes, récoltés dans le Gard ou à proximité, sont fraîchement préparés et cuits à la vapeur douce puis mijotés avec peu de matière grasse. Aucun ajout d’épaississant ou de conservateur ; le pot contient en moyenne 98 % de légumes. À nous de choisir d’ajouter soit de l’eau, soit du lait, soit de la crème, végétale ou non.

Il nous appartient ensuite de diluer le produit selon nos envies : plutôt épais, plutôt fluide… On obtient ainsi la consistance voulue. Avec un petit bocal, on a 2 à 3 petits bols à servir en entrée, version chaude en hiver, froide en été. On peut même en faire tout autre chose que des soupes (voir ci-dessous) !

Saveurs disponibles chez Satoriz :
Carotte-coriandre – Courge-châtaigne
Cresson – Lentille-corail – Pois cassés – Potimarron

J’en fais quoi ?

Telles quelles

– Au stade de la conserve, il ne s’agit pas encore d’une soupe, mais simplement d’une préparation de légumes légèrement juteuse et bien aromatisée. On peut donc en faire tout un tas de choses !
– C’est petit pot tout trouvé pour faire découvrir le “vrai goût des légumes” à un tout-petit.
– Toujours sans dilution ni ajout, on s’en sert comme d’un coulis aux légumes pour napper des terrines, des plats de céréales ou de pâtes.

Cuisinées

– On dilue au minimum, avec une pointe de crème fraîche, pour obtenir des purées à servir en accompagnement d’autres plats.
– Pour une béchamel légère, on remplace le lait de notre recette habituelle par un bocal de “soupe” Champlat. Par exemple : 30 g de beurre + 30 g de farine + 1 bocal de soupe + un peu d’eau si besoin. On utilise ensuite cette béchamel dans un gratin, dans des lasagnes ou pour napper des pâtes ou des légumes.
– Dans une pâte à crêpes, à la place du lait (ou d’une partie du lait), là encore. Ça donne envie d’ajouter des fines herbes ciselées et de cuire des crêpes un peu plus épaisses, à garnir de fromage, poêlées de champignons, tomates séchées émincées.
– On mélange la moitié d’un bocal avec des flocons de céréales, 1 œuf et la garniture que l’on aime (fromage râpé, fines herbes, petits dés de légumes, de tofu ou de châtaignes par exemple). On laisse gonfler quelques minutes, puis on cuit à la poêle des galettes de céréales bien dorées et croustillantes.
– On remplace le lait par la préparation Champlat dans les recettes salées de clafoutis, cakes, muffins et autres flans de légumes à base d’œufs et de farine.
– On remplace une partie du bouillon du risotto par un bocal de “soupe”. Le résultat sera onctueux et parfumé.