Zoom sur le Skyr “Puffy’s”

Le Skyr est le laitage à la mode ! Pourquoi ? Peut-être du fait de sa grande richesse en protéines, de sa faible teneur en matières grasses… et de sa grande versatilité côté cuisine ! Ce laitage aurait été mis au point en Islande par les Vikings. En se sédentarisant, ces nomades ont développé un aliment pouvant leur apporter de la force et les conserver en bonne santé : le Skyr !

Lorsque l’on fabrique du beurre ou de la crème, il reste du lait écrémé. En faisant fermenter ce lait puis en l’égouttant fortement, on obtient le Skyr. En Islande, sa fabrication artisanale se perpétue chez les petits producteurs qui utilisent les ferments millénaires originels, mais le gros de la fabrication est réalisé par des industriels.

Entre les deux, il y a le Skyr Puffy’s, produit en Bretagne avec du lait bio breton ! Les fondateurs de Puffy’s ont appris à le fabriquer avec l’un des derniers petits producteurs d’Islande. Le Skyr est un produit qui demande beaucoup d’attention. Ici, le procédé demeure artisanal, le tout dans des conditions sanitaires optimales. L’égouttage se fait de manière naturelle au moyen de gros sacs intégrés dans des pressoirs. Pas d’ultrafiltration, technique de “cracking” trop couramment employée par les industriels…

Les ferments sélectionnés donnent au Skyr Puffy’s une texture crémeuse, plutôt rare dans ce type de produits très pauvres en matières grasses. Sa texture est moins lisse que celle
d’un Skyr industriel : il reste un peu de grains, on sent les arômes du lait… Prochainement, une déclinaison au lait de brebis, comme le Skyr viking originel !

J’en fais quoi ?

En-cas nourrissant

Très riche en protéines, le Skyr est un laitage extrêmement nourrissant ! Il contient en effet trois fois plus de lait qu’un simple yaourt, et l’effet de satiété est immédiat. Il permet donc d’être vite et bien calé, ce qui est parfois utile… Les Islandais le rallongent toujours avec du petit lait et le battent avec un peu de miel. Le Skyr Puffy’s étant plus onctueux que la version islandaise, on peut même le manger tel quel, à la petite cuillère. Surtout la version myrtille !

Le Skyr comme ingrédient

Côté cuisine, le Skyr s’invite dans de nombreuses préparations :

– Il remplace le fromage frais dans le cheesecake et le tiramisu, pour une version “made in France ” allégée en matières grasses.

– Un pot de Skyr mélangé à 1 œuf, un peu de lait et de farine permet de préparer des pancakes savoureux et riches en protéines.

– Fan du gâteau au yaourt ? Essayez la version Skyr, et pensez à la décliner en format muffins pour un en-cas protéiné maison !

– Dans les quiches, il remplace le lait et la crème. Tentez aussi des déclinaisons “sans pâte”, riches en ingrédients végétaux (dés de tofu fumé et de légumes, saucisses végétales…).

– Le Skyr est une base de choix pour les tartinades et dips à servir à l’heure de l’apéro. Il enrichit ainsi les houmous, caviar d’aubergine et autres pestos pour les rendre encore plus nourrissants.