Zoom sur la boisson de riz nature “le bio pour tous”

Le lait de riz a trente ans à peine. Les clients des magasins bio l’ont découvert au début des années 1990, et son accueil fut… mitigé. Il faut dire que ce lait de riz “européen” était en réalité un concentré de riz américain, rallongé à l’eau en Europe. Pas terrible, terrible. Or si les Américains sont des champions du riz – et les Asiatiques aussi – l’Italie n’est pas bien  loin derrière…  Quelques années plus tard, les Italiens s’emparent donc du lait de riz et nous proposent enfin un produit plaisant et qualitatif.

Quelques années après les Italiens, c’est la grande distribution qui réalise que le lait de riz plait, et qu’une demande existe. S’ensuit l’explosion du nombre de références de boissons végétales, qui va de pair avec une dégradation de leur qualité. On voit ainsi petit à petit diminuer le pourcentage de riz dans le produit (jusqu’à moins de 10%… autant boire de la flotte ), et apparaître toutes sortes de gommes, d’arômes, de sucres et d’émulsifiants.

Satoriz a toujours sélectionné des laits de riz dépourvus d’ingrédients indésirables, simplement constitués d’eau et de riz, avec un pourcentage le plus élevé possible pour ce dernier. Celui de la nouvelle marque “le bio pour tous” affiche 17%  C’est beaucoup, d’autant qu’il s’agit de riz 100% italien, majoritairement cultivé dans la plaine du Pô. Enfin, le lait de riz, c’est plus de 80% d’eau. Ici, il s’agit d’une eau osmosée, joli gage de qualité.

Fabriqué à partir de grains de riz entiers, ce lait de riz a un peu plus de matière que la plupart des autres. Ce qui ne change rien à son profil nutritionnel : pauvre en protéines, il possède un goût naturellement sucré, sans qu’aucun autre ingrédient n’y contribue. En termes d’usages, sa versatilité est plébiscitée : en guise de boisson, dans les céréales du petit-déjeuner, les crêpes, les purées ou les entremets sucrés comme salés, il est toujours frais et digeste, facile à cuisiner.

J’en fais quoi ?

Tout ce que je fais d’habitude avec du lait de vache, ou presque  ! Car le lait de riz est moins riche en matières grasses et en protéines, et par conséquent moins épais. Il faut également tenir compte de sa saveur naturellement douce. À partir de là, tout est permis, voire encouragé  !

En cuisine
– Pour adoucir une soupe miso ou sauver n’importe quel velouté un peu trop salé ou épicé.
– Dans la pâte à crêpes, les quiches, flans de légumes ou encore la béchamel, pour un résultat aérien.
– En sauce pour napper des céréales : il suffit de mixer un peu de lait de riz avec un pesto, de la tapenade…

Dans les desserts
– Le lait de riz est tout indiqué pour préparer des milk-shakes riches en fruits frais, mais aussi des laits d’or, des tchaï, des macaccinos…
– Les pâtes à crêpes, flans, entremets et clafoutis seront plus légères avec du lait de riz. Attention : pensez diminuer la quantité de sucre de la recette pour compenser la douceur de ce dernier !
– Du lait de riz cuit avec des flocons d’avoine permet d’obtenir un porridge naturellement doux et onctueux, sans sucres ajoutés.