Soyons moins lait

Initialement publié en septembre 2000

moins-laitFaisons un petit jeu : si on vous démontre que le lait a plus d’inconvénients que d’avantages et que l’on vous incite à en limiter ou supprimer l’usage, quelle sera votre première réaction ? Nous faisons le pari que ce pourrait être quelque chose comme “Pourquoi pas, mais le calcium ?….“. Gagné !

C’est que nous sommes conditionnés par l’idée que le lait en contient, ce qui est vrai, et que c’est une source indispensable pour ne pas en manquer, ce qui est faux. La vache – qui produit ce lait et qui entretient un squelette respectable – ne consomme, elle, que de l’herbe. Chez les hommes, les Japonais ne consomment pas de lait de vache, et ils ne se cassent pas pour autant de jambes à tour de bras…
Mais trêve de comparaisons hasardeuses, venons-en à la réalité scientifique : à poids égal, les amandes et noisettes contiennent deux fois plus de calcium que le lait, le sésame complet trois fois plus que le camembert, le brocoli autant qu’un yaourt. Ça en colmate un coin, hein ?

Quand on vous démontre également que le lait peut nous rendre malade, des simples rhumes aux allergies, des maladies cardio-vasculaires aux cancers du sein et de la prostate, on a envie de trouver des solutions. Ça tombe bien, ce livre en regorge. Et pas des solutions à la mords-moi la mamelle, non… Des vraies solutions, avec toutes sortes d’alternatives alimentaires, de recettes détaillées et variées, avec un programme élaboré pour réaliser une expérience de sevrage complet sur trois mois. Trois mois, ça n’engage à rien… Signez ici !

JM