Non aux mites alimentaires !

Initialement publié en juillet 2004

mottlock

Si les moustiques ont l’indélicatesse de s’inviter trop nombreux au moment de l’apéro du soir, les mites alimentaires mettent elles carrément les pieds dans le plat, et on n’aime pas trop ça… Vous les retrouvez régulièrement dans vos céréales, farines ou fruits secs dès que la température s’élève un peu, et elles se multiplient alors à un rythme qui peut donner envie aux plus récents adeptes du bio de s’en remettre momentanément au jambon-purée mousseline… Ce n’est pourtant pas grand chose, et il existe une manière élégante de s’en préserver, sans recours à l’artillerie lourde.

L’insecte

Il s’agit de la « plodia interpunctella », un parasite. On peut reconnaître l’adulte à ses ailes antérieures, parfois claires à la base et sombres sur la deuxième moitié, parfois entièrement sombres. Les ailes postérieures sont toujours claires.
Les papillons déposent de préférence leurs oeufs sur les aliments. Quelques jours plus tard, les larves éclosent et commencent leur « œuvre » : elles cherchent à fabriquer leur cocon en produisant les textures filandreuses qui vous font suspecter leur présence, et ceci pendant quatre à cinq semaines lorsque la température est de 25°c. Le cocon établi, un papillon tout beau tout neuf en sortira neuf jours plus tard…
Lorsque la température est plus fraîche, l’emplacement du cocon peut être différent du lieu où se nourrissent les larves, et le développement de la chrysalide peut être beaucoup plus long.

La solution

Les pièges à mites Mottlock utilisent l’odorat très fin des insectes pour les attirer sur une surface gluante. Ils contiennent une « phéromone », une hormone sexuelle qui attire immanquablement les mâles. Ils ne sont ainsi plus disponibles pour la reproduction et la population de mites alimentaires est alors systématiquement décimée. Le tout sans aucun danger pour l’homme ni les autres insectes.

Posez ou suspendez le piège à l’endroit le plus exposé (garde-manger, proximité des céréales, des fruits secs…). Vous serez surpris par la quantité de mites piégées, que vous n’aviez pas remarquées auparavant : ces coquines volent la nuit…

JM