L’huile d’olive Château de Montfrin

Initialement publié en juillet 2021

Les huiles d’olive bio françaises qualitatives ET accessibles sont rares. L’Italie, l’Espagne, la Grèce ou encore la Tunisie produisent massivement de l’huile d’olive, les oléiculteurs français se spécialisant sur les huiles de terroir rares et chères. Pour vendre à un prix accessible une huile française de qualité, une seule solution : mécaniser la production en adoptant les méthodes déjà installées dans nos vignes et nos vergers. L’huile d’olive Château de Montfrin est représentative de cette démarche, et Satoriz est heureux, depuis peu, de vous la proposer.

 

 

Cette huile est produite sur une vaste exploitation familiale située dans le Gard, entre Provence et Languedoc. Elle porte le nom de la demeure située au cœur du village de Montfrin, un château dont les pierres ont vu se dérouler l’Histoire. La propriété se compose pour moitié d’oliviers et pour l’autre de vignes. Côté olives, plus de 120 000 arbres d’une quinzaine de variétés différentes permettent de produire des huiles monovariétales très typées comme des assemblages plus consensuels.

L’exploitation est vaste et les moyens de production ultra-modernes. Comme dans un verger, les oliviers sont plantés en longues haies fruitières, entrecoupées de haies brise-vent. Les arbres sont bas : ce sont des arbustes, plus faciles à récolter à la machine – la même qui sert à vendanger. Jean-René de Fleurieu, propriétaire des lieux, a cru en l’intérêt de la mécanisation de la récolte à une époque où cette dernière était balbutiante. Au milieu des années 1990, il fait partie d’un petit groupe d’agriculteurs qui pense l’olivier autrement. En plantant de manière dense, l’arbre se frotte plus tôt à ses congénères et arrive ainsi plus rapidement à maturité, donnant des fruits dès la deuxième année. Les oliviers sont tuteurés plusieurs fois pour grandir soutenus. Ils bataillent ainsi moins contre le vent et poussent mieux. Une zone sauvage est laissée en l’état au cœur de l’exploitation, entièrement bio depuis douze ans.

De la récolte à l’embouteillage en passant par la trituration, tout est fait sur place, au plus près et au plus tôt suivant la récolte. Quelques heures à peine, une nuit tout au plus, s’écoulent entre le moment où les olives sont récoltées et celui où elles sont broyées au Moulin des ombres, construit sur place il y a vingt ans. Le moulin bénéficie de la technologie la plus récente, évitant à l’huile d’olive, très sensible à l’oxydation, de s’altérer d’une quelconque façon. Moins poétique que les moulins d’antan avec leurs pierres et leurs scourtins, mais tellement plus adapté à l’exigence de qualité des consommateurs d’aujourd’hui !

L’huile d’olive Château de Montfrin est un assemblage singulier de différentes variétés d’olives, composé comme avec les cépages d’un bon vin*. D’intensité moyenne, aux arômes de pomme et d’amande, elle offre des notes d’artichaut lorsqu’on la goûte au plus près de la date de récolte. C’est une huile que l’on n’utilise qu’après cuisson, dans l’assiette. Elle gagne à être dégustée avec les mets les plus simples : pommes de terre en robe des champs (et pincée de gros sel !), poireaux vapeur, pâtes bien sûr. L’ajouter sur des mets tièdes ou chauds, comme un condiment, décuple ses qualités olfactives. Un plaisir bio et local désormais accessible à tous !

CC