L’huile de pépins de courge toastés Stöger

Initialement publié en mars 2018

Cette huile est obtenue à partir de graines de courge autrichiennes de la variété Styriaca, qui donne très peu de chair et énormément de pépins. Ceux-ci sont meilleurs que n’importe quels pépins de n’importe quelle courge. La Styriaca est liée à son terroir : cultivée en Chine, elle donne des pépins beaucoup moins bons.

L’huile de pépins de courge est une spécialité locale en Autriche-Hongrie depuis plusieurs siècles. Celle-ci est pressée sur place, au nord de Vienne, à partir de pépins délicatement toastés (à moins de 100 degrés).

Sa robe est noire, sertie de reflets vert. Elle nappe le palais et sublime n’importe quelle assiette de manière somptueuse !

La consommation de graines de courge est encouragée pour leurs effets reminéralisants, contre l’ostéoporose et bénéfiques à la prostate. Si on conseille évidemment de les consommer crue, paradoxalement, c’est en Styrie, où l’huile est traditionnellement consommée légèrement toastée, que ses effets sur les problèmes de prostate ont été les premiers observés…

L’huile de pépins de courge toastés Stöger est un produit unique, à la saveur exceptionnelle. Il serait dommage de l’utiliser comme huile de cuisson ou de la dissimuler dans une préparation quelconque. Je vous conseille au contraire, pour sublimer le contenu de votre assiette, d’en faire la star !

 

Sucré

– pour napper une glace à la vanille.
– en filet dans un porridge aux flocons d’avoine et au lait d’amande.
– en mélange avec du sirop d’érable ou d’agave, pour napper des crêpes ou des gaufres.

Salé

– en guise de sauce pour la salade, en mélange avec de la moutarde douce. ou de la purée d’amande blanche. Délicieux avec les carottes, les betteraves, les courgettes et la salade verte notamment.
– en filet sur une assiette de pâtes, avec ou sans pesto, et pourquoi pas une poignée de graines de courge toastées par vos soins.
dans un velouté de courgette et/ou de petits pois.
– à la place du beurre dans une purée de pois cassés.
dans un pesto maison au basilic ou à la roquette, à la place de tout ou partie de l’huile d’olive.
dans une tartinade à l’avocat.
– dans un sandwich avec betterave, fromage de chèvre frais et avocat.

.