Les Sels de Vichy

Initialement publié en juillet 2014

Un concentré d’eau de Vichy – c’est ce qui se trouve dans ce flacon, et ce n’est pas rien ! Il s’agit d’un produit distribué en exclusivité par Celnat, qui a fait de la notion d’équilibre acido-basique – encore largement méconnue – l’une de ses priorités. Du fait de sa proximité géographique avec Vichy, l’entreprise (basée en Auvergne) a saisi l’opportunité de valoriser un extrait naturel qui répond à de vraies problématiques santé. L’équilibre acido-basique de l’organisme est régulièrement mis à mal, que ce soit ponctuellement (après un repas trop copieux) ou dans la durée (acidose). Afin de le rétablir, Celnat propose deux aliments qui ont fait leurs preuves par leur effet alcalinisant, le Green Magma et les prunes umébosis. En voici un troisième !

 

SMV_Sels minéraux de Vichy-HDCeci n’est donc pas du sel…

Mais des sels, au pluriel, à diluer dans de l’eau pour obtenir une boisson pleine de vertus. Ces sels sont constitués de minéraux et d’oligo-éléments (lithium, calcium, cuivre, fer, silice, etc.) qui agissent en synergie. Leur composant principal est le bicarbonate de sodium.

A noter : si leur goût est légèrement salé, ils ne contribuent pas à l’augmentation de la pression artérielle, à l’inverse du sel de table (chlorure de sodium). A la différence de l’eau de Vichy en bouteille, la boisson obtenue n’est pas pétillante, et contrairement à la célèbre “pastille Vichy”, elle ne contient pas de sucre (dont ladite pastille est essentiellement constituée). Voilà pour une définition en creux…

 

Purs et ancestraux

Au pied des volcans d’Auvergne, 3000 mètres sous terre, l’eau de Vichy se charge en gaz carbonique au contact du magma puis circule pendant pas moins de 10 000 ans avant de surgir dans la ville, propulsée par ses gaz carboniques, sans aucun pompage. Durant ce lent cheminement, elle s’est gorgée de minéraux. Pour en extraire les sels, aucune chimie mais un processus entièrement physique : décantation, filtration, concentration de l’eau jusqu’à obtention d’une matière sirupeuse, puis essorage avant l’extraction des sels, l’addition de gaz des sources et le broyage. Rien que ça ! C’est ce processus qui les différencie du bicarbonate de sodium, cristal purifié, lui, par un procédé chimique. Les sels de Vichy sont également à distinguer du nigari, extrait marin de bicarbonate de magnésium, utilisé en cures ou dans la confection du tofu.

 

Digérer, équilibrer, apaiser

L’eau de Vichy est populaire, connue pour le “teint Célestins” et la pastille digestive. A l’époque gallo-romaine, point de spot télé, pour constater les vertus de cette eau, à la fois digestive, antirhumatismale et apaisante pour la peau.
Aujourd’hui, voici tout ce qu’on l’on sait de ses sels :

– Anti-acides : ils contribuent à l’équilibre acidobasique de l’organisme.

– Digestifs : ils calment les douleurs gastriques avec un effet comparable aux médicaments que l’on trouve en pharmacie.

– Bénéfiques aux sportifs : boire des Sels de Vichy dilués retarde l’effet de l’acide lactique qui s’accumule dans les muscles et cause crampes et courbatures. La fatigue musculaire est diminuée et la récupération est plus rapide.

– Déstressants : le lithium qu’ils contiennent agit comme un régulateur de l’humeur.

– Hydratants : leur richesse en silice donne de vrais résultats sur la peau et la circulation sanguine (réduction de la cellulite, fermeté de la peau).

– Côté cuisine : non dilués, les sels peuvent être utilisés pour diminuer le temps de cuisson des légumineuses et conservent la couleur verte des végétaux. On peut éventuellement les mettre à profit dans un remplacement partiel du sel de table.

Tout comme le sel marin, les Sels de Vichy ne sont pas d’origine agricole et ne peuvent donc pas être certifiés bio.

CC