Les fourrés choc

Initialement publié en mars 2007

fourreschocRésumé de l’épisode précédent : ah ouais ? On devrait donc se casser les dents et afficher bac +18 pour se régaler ? C’est nouveau, comme plaisir…

Laissez donc les tristounets cérébraux s’autoconvaincre, et rejoignez illico la tribu des véritables jouisseurs… Ceux qui savent que le chocolat n’est pas un pêché. Ceux qui n’ont que faire des discours élitistes, puisque le palais parle tout seul…

Avec ces cookies pâtissiers, nous touchons au sublime. Vous partez confiants, comme avec un biscuit sec. À peine vous laissez vous distraire par les quelques pépites de chocolats qui distillent d’entrée leur générosité, rien qu’en se laissant regarder… Puis vous croquez, et là… coup fourré. Le chocolat abonde. Les noisettes s’imposent.

Diantre, ça va être rebelote !

JM