Les biscuits BioSoleil : uniques et authentiques

Initialement publié en mars 2007

– Des biscuits Bio-Soleil ? Lesquels ?
– Euuuhhh… Ceux qui sont durs, là, de la gamme macrobiotique…

gammebiosoleil

Uniques et authentiques

Avec tout le respect que nous avons pour la macrobiotique et ceux qui la pratiquent, nous sommes tout à fait conscients que ce “système” d’alimentation n’est pas du genre à faire courir les foules… Mais ne nous arrêtons pas à un mot et considérons le produit, si vous le voulez bien.
Un produit un peu différent. Qui fait du bruit quand on le pose sur la table, vous voyez ? Sûr qu’ils doivent bien se conserver, ces biscuits…
Et ils se conservent bien, effectivement. Fabriqués depuis bientôt quarante ans, ils connaissent un succès croissant et mérité, alors même que le courant qui les a engendrés tend à se disperser. Comment expliquer ce paradoxe ?

Réponse en plusieurs points :
– Ces biscuits sont vraiment bons. Après avoir mastiqué… un peu, leurs arômes se dévoilent : aucun artifice facile ne vient alors jouer les cache-misère et ce qui paraissait austère s’avère être riche et subtil.
– On les apprécie en toutes circonstances, que ce soit le matin, à quatre heures, à l’apéro ou même à table.
– Ils sont denses, et le montagnard qui les emportera dans son sac sera ravi de ne pas emporter trop d’air…
– Leur qualité nutritionnelle est exemplaire. Elle mérite qu’on s’y attarde :

Ingrédients :

• Farines complètes, souvent agrémentées de flocons. Ces derniers sont très nutritifs et comportent un taux de minéraux maximal.
• Pas de beurre ni de margarine, mais de l’huile de sésame. Elle se digère facilement, ne se dégrade pas à la cuisson et confère une saveur agréable aux biscuits.
• Pas de saccharose ajouté : le sucre utilisé est du sirop de malt d’orge, composé de chaînes plus longues que le sucre de canne. Il se digère lentement et ne se transforme pas directement en graisse, comme les sucres trop rapides.
• Le sel marin n’est pas raffiné. Ces biscuits sont un des premiers produits à avoir restitué la complexité du sel de mer, qui ne se réduit pas au simple chlorure de sodium des sels trop blanchis.
• Les poudres à lever : il n’y en a pas ! D’où le côté stimulant pour la mâchoire… Mais l’effort de mastication consenti à la dégustation est lui-même un argument nutritionnel de premier ordre. En se mélangeant à la salive, les amidons connaissent une première transformation qui les rend plus digestes et assimilables. Un des B-A-BA de la nutrition, trop souvent négligé.

Proposés à des enfants qui ne sont à priori sensibles à aucun des arguments précités, tous les biscuits de cette gamme plaisent. Comme si la vie qu’ils contiennent suffisait à se jouer des ingrédients superflus. À méditer.

La gamme :
– Blé-raisin
– Blé-sésame
– Blé-coco
– Blé-sarasin
– Flocons d’avoine
– Cinq-céréalgues
– Epeautre-abricot

***

La dégustation

Faites goûter ces biscuits à quelqu’un qui n’est pas prévenu, vous allez rire… S’il est poli, il vous dira qu’il ne savait pas que ça existait… Dans le cas contraire, envisagez le pire, ou le plus drôle, si vous êtes joueur.

Car les biscuits BioSoleil de cette gamme sont pour le moins rustiques, on dira ça comme ça… Comprenez qu’ils ne contiennent pas de saccharose ajouté, ni de beurre, ni de graisse de palme, ni de poudre levante, ni de fourrage chocolat, noisette ou amande, ni vanille ou arôme fraise… Ils sont à peine croustillants, pas tout à fait tendres…

biscuitsbiosoleilQuelques minutes après l’expérience, la même personne a de fortes chances d’être tout à fait conquise ; il suffit qu’elle ait trouvé la clé, ou que vous la lui donniez : mastiquer. S’ouvre alors un autre monde; celui des amidons de qualité qui se transforment agréablement au contact de la salive ; celui de l’huile de sésame, subtile. Du sirop d’orge, à la douceur moins convenue que le sucre. Des ingrédients qui varient selon les six références disponibles, qu’ils soient flocons, fruits ou noix de coco.

Dans la vaste gamme Biosoleil, ces biscuits sont les plus prisés. Preuve que tout un chacun peut être amateur des plaisirs exigeants, les meilleurs. Pour peu qu’on s’y éduque. Pour peu qu’on les propose.

À déguster en priorité : Biscuits Epeautre-Abricots.

JM