Le jus de bouleau Weleda

Initialement publié en mars 2001

jus-bouleauLa pratique de l’hygiène naturelle donne parfois lieu à des analogies symboliques qui peuvent paraître douteuses. Vues de loin. Ainsi l’idée même du dépuratif est-elle au départ un peu simplette : au printemps, on fait le grand ménage, et c’est reparti ! On est loin de la rigueur péremptoire de la médecine officielle, et pourtant…
De même l’utilisation du bouleau comme dépuratif semble tellement évidente qu’on pourrait craindre les grosses ficelles : pensez donc, un arbre blanc, qui renouvelle son écorce comme on change de peau, symbole de la poussée de sève… Et avec un nom pareil, comme pour mieux s’y remettre… Faudrait p’têtre pas nous prendre trop pour des gogos ! Et pourtant…
Et pourtant, ça marche. Depuis longtemps. L’idée du drainage ne repose pas toujours sur des bases scientifiques très étoffées, mais les résultats obtenus et le recul de l’expérience la justifie indiscutablement. Au-delà des capacités diurétiques des feuilles utilisées, le bouleau nettoie l’organisme, élimine les toxines, embellit le teint, régénère l’organisme.
Les feuilles de bouleau sélectionnées par Weleda proviennent de Bohème, en Tchéquie. La région est protégée des nuisances de l’agriculture intensive et des pollutions car il n’y a pas d’industries sur place. Les lots utilisés sont d’abord choisis pour leur qualité olfactive et leur aspect. Puis soumis à des analyses en laboratoire qui évaluent le taux de principes actifs, comme les flavonoïdes, et recherche l’éventuelle présence de résidus polluants tels que pesticides et métaux lourds.

Il est conseillé de pratiquer en cure de 3 à 6 semaines à raison de 2 à 3 cuillerées à soupe par jour.

Conseillé dans tous les cas où l’élimination des toxines doit être stimulée :
– En cure dépurative au cours des saisons de transition.
– En complément d’un traitement médical lors des manifestations articulaires douloureuses.
– En complément d’un traitement externe des peaux à problème.
– En complément lors d’un régime amaigrissant.

JM