L’anti-moustique 100% naturel

Initialement publié en juillet 2004

antimoustiqueDans un grand élan d’amour universel, on s’efforcera de respecter tous les êtres vivants qui peuplent notre planète. On serait prêt à inviter le putois sur notre arche si le déluge arrivait, à dormir avec les sauterelles en cas d’extrême nécessité, à ne plus manger de pâté Rostain pendant quinze jours et même à toiletter le pitbull du voisin si on nous le demandait gentiment.

Quant à aimer les moustiques… non, y’a vraiment pas moyen. Mais on leur fera savoir… avec des fleurs !

Le principe actif de cet antimousique est le pyrèthre naturel, une poudre extraite d’un chrysanthème qui s’apparente à une marguerite.

Le pyrèthre

Extrait du Chrysanthemum cinerariaefolium.
La fleur pousse dans de nombreux pays d’Asie, d’Afrique ou du pourtour Méditerranéen.

Sa culture fait l’objet de recherches actives car elle constitue :
– une culture qui a été abandonnée face à la concurrence des produits de synthèse, mais qui est devenue ou redevenue un enjeu pour le développement agricole de plusieurs pays en voie de développement (Ghana, Niger, Kenya, Vietnam, Chine…).
– une substance écologique efficace alternative aux insecticides de synthèse.

Les fleurs sont séchées après récolte puis broyées et passées à l’extracteur.
Les extraits sont concentrés, purifiés, décirés : on obtient la poudre de pyrèthre.
Les principes actifs de cette poudre sont les pyréthrines et leurs synergisants.

Intérêt du pyrèthre naturel

– Les pyrêthrénoides sont actives à très faible dose sur les moustiques, mouches, guêpes et même sur des insectes rampants comme les fourmis, blattes et certains acariens.
– Elles agissent en paralysant le système nerveux des insectes et ne sont absolument pas toxiques sur l’homme et les animaux à sang chaud.
– Elles sont à la fois insecticides et répulsives.
Constitué d’un ensemble de composants actifs, le pyrèthre n’entraîne pas de résistance des insectes comme les pyrêthrénoides de synthèse.
Le pyrèthre n’a pas d’odeur.
Il ne s’accumule pas dans la nature (biodégradation par la lumière).

Les spirales anti-moustiques

Les spirales anti-moustiques « Encens du Monde » se consument doucement, très doucement, placées sur leur petit support métallique.

Elles dégagent une odeur boisée et cuirée qui n’est pas inconnue de ceux qui ont fréquenté les temples Zen. Cette odeur est due aux ingrédients qui accompagnent le pyrèthre, tous naturels et majoritairement constitués de poudre de bois et de thé.

Boîte de 10 spirales, permettant 70 heures d’utilisation.

Par ailleurs…

Il faut savoir que la plupart des bâtonnets anti-moustiques habituellement proposés sont constitués de « parfums » de géranium ou de citronnelle qui n’ont pas grand-chose à voir avec le géranium et la citronnelle naturels : leur effet est quasi nul. Il existe également des bâtonnets qui intègrent des huiles essentielles de géranium ou de citronnelle : ils sont quant à eux stabilisés avec un solvant de synthèse, le diéthyl phtallate. Cet adjuvant permet en outre de diminuer de manière importante la quantité d’huile essentielle nécessaire à la préparation.

JM