L’aloé vera frais

Initialement publié en juillet 2016

12 mois sur 12, c’est le laps de temps durant lequel vous pourrez trouver des feuilles d’aloé vera fraîches chez Satoriz, autrement dit toute l’année ! Cela fait seulement quelques mois que nous les commercialisons, alors même que se trouvent dans nos rayons depuis une bonne vingtaine d’années des jus et gel d’aloé vera. Incroyable, mais vrai : ce produit dont chacun connait le nom est disponible aujourd’hui seulement sous sa forme pure et primaire, fraîche et non transformée. Pour en profiter, il suffit de le mettre dans son panier comme on le ferait d’une simple carotte qu’il ne reste qu’à éplucher. Plus aucune obligation de dépendre de telle gélule ni de tel flacon, le meilleur de l’aloé est désormais à portée de couteau. C’est y pas beau ?

C’est peu dire que ses longues feuilles triangulaires façon cactus imberbe dépareillent dans notre rayon fruits et légumes. Mais l’essayer, c’est l’adopter, et le jeu en vaut la chandelle. Car au même titre que l’argile, l’aloé vera est l’une des plus puissantes et des plus anciennes sources naturelles de santé et de beauté. Médecine traditionnelle chinoise, Ayurvéda, Grèce Antique, Egypte ancienne  : universellement employé par les civilisations les plus anciennes, il est largement utilisé aujourd’hui en cosmétique comme en pharmacologie. L’aloé vera concentre la plupart des vitamines (surtout A, C et E) et des sels minéraux (phosphore, potassium, calcium, chlore, fer, zinc). Sa pulpe contient une liste de vertus que nous livrons ici de manière non-exhaustive : régénératrice, régulatrice, calmante, tonique, hydratante, pénétrante, cicatrisante, apaisante, améliorant les troubles cutanés, digestifs, de sommeil… Reprenons.

aloe-frais

Notre aloé vera

 

Notre aloé vera provient d’une plantation andalouse de 5 hectares située dans le parc naturel de Cabo de Gata, à côté du village de Vera. Sa culture est bio, biodynamique en vérité – certification en cours pour cette dernière.

aloe-cultureL’aloé est une plante originaire d’Egypte ou du Moyen-Orient, cultivée depuis fort longtemps dans la plupart des régions chaudes et tropicales. La plante a besoin de températures élevées pour développer ses feuilles, sur trois à quatre années au minimum. Notre aloé est un Barbadensis Miller, la variété la plus reconnue pour ses vertus thérapeutiques. Vous avez adopté un aloé en pot qui prend la poussière dans votre salon ? C’est peut-être l’une des 300 autres variétés d’aloé, toutes n’ayant pas de propriétés thérapeutiques. Dans un climat adapté, la plante pousse jusqu’à 80 cm de hauteur et donne de longues feuilles épaisses en forme de triangles étirés. Le climat d’Andalousie lui sied à merveille. Sur chaque aloé, cinq à dix feuilles matures sont prélevées chaque année.

Dans une feuille d’aloé se trouvent deux substances différentes : le latex et le gel. Le latex est une sève jaune et amère située dans l’écorce. Cette sève contient de l’aloïne, substance puissamment irritante, laxative et abortive, qu’il ne faut en aucun cas ingérer. La partie de la feuille qui nous intéresse, c’est la pulpe, ou gel d’aloé. Il s’agit d’un mucilage translucide que l’on peut ingérer comme utiliser par voie externe.

 

Extraction du gel

Pour récupérer soi-même le gel d’aloé, la marche à suivre est rapide et simple :

extraction-aloe-vera

1) ôter la base blanche de la feuille

2) couper une tranche de quelques centimètres de largeur et placer le reste au réfrigérateur. La feuille peut s’y conserver pendant 1 à 2 mois sans aucun problème. La partie tranchée pouvant avoir tendance à couler, il est préférable de la filmer ou de la placer verticalement.

3) ôter les bords un peu épineux ainsi que l’écorce au-dessus et en-dessous. On obtient ainsi un bloc de gel.

4) passer au mixeur, en ajoutant, si on souhaite le conserver quelques jours, un peu de jus de citron.

Si on ne l’utilise pas immédiatement, on peut le conserver ainsi au réfrigérateur pendant 1 semaine.

 

 

Utilisation par voie externe

aloe-dessin
La pulpe d’aloé vera est hydratante, purifiante et régénératrice. Elle désinfecte, adoucit, stimule la production de collagène, l’élimination des cellules mortes et la cicatrisation. Appliquée directement sur la peau, elle apaise les brûlures légères tout comme la plupart des problèmes de peau (eczéma, acné, psoriasis…) et des inflammations (piqûres d’insectes, égratignures, mycoses…). Pour cet usage, il n’est pas forcément nécessaire de mixer la pulpe : on conservant la partie supérieure de l’écorce pour tenir le gel, on applique simplement la tranche d’aloé, pulpe contre peau.

L’absorption du gel par la peau est immédiate et la sensation d’hydratation très agréable. Les spécialistes de la cosmétique maison au naturel ne s’y sont pas trompés, qui l’utilisent comme base de nombreuses préparations. La plus simple ? Une “crème hydratante” instantanée obtenue en mélangeant dans le creux de la main une goutte de gel d’aloé vera et une autre d’huile de jojoba. Préparation express pour usage instantané : cette crème-là se suffit à elle-même et laisse la peau hydratée et protégée.

Un usage plus masculin, messieurs ? En lieu et place du gel capillaire ! Il est en outre diablement efficace contre les pellicules…7

 

Utilisation par voie interne

Notre organisme, soumis à différents stress, est perpétuellement en recherche d’équilibre. Stimuler ou calmer le système immunitaire, le transit intestinal, le système nerveux ou hormonal… De nombreuses plantes apportent une réponse dans un sens ou bien dans un autre, il suffit alors de bien les choisir. L’aloé vera appartient, lui, au groupe des plantes adaptogènes, c’est-à-dire capables de régulariser une fonction en apportant une réponse non spécifique. Ainsi, en fonction du problème, le remède apporté par l’aloé vera sera différent : accélérer ou diminuer le transit, par exemple, via une action régulatrice du travail du gros intestin. En agissant directement sur ce dernier, la pulpe d’aloe vera apaise en réalité des maux très divers, allant bien au-delà des troubles intestinaux. La flore intestinale hébergée par notre ventre/second cerveau, rééquilibrée et renforcée par la consommation d’aloé vera, rebooste tout le système immunitaire. Antibactérienne, antimicrobienne, détoxifiante, antioxydante… Inutile de multiplier les adjectifs qualifiant l’action de la pulple d’aloé par voie interne : elle est simplement globale.

Du fait de son action détoxifiante, il est recommandé de ne pas dépasser une dose de 5 c. à soupe maximum par jour de pulpe d’aloé vera, prise en-dehors des repas. Au début, on commencera par 1 à 2 cuillerées à café, puis un peu plus, en pensant à boire toujours beaucoup d’eau pour faciliter l’évacuation des toxines. Il est préférable de la consommer en cure d’1 à 3 mois plutôt que toute l’année.

Au-delà des considérations thérapeutiques, un peu de bon sens près de chez nous : la pulpe d’aloé est riche en vitamines et minéraux, on a donc tout à gagner à en consommer de temps en temps en l’intégrant à des laitages, sorbets et boissons (jus, smoothies…). Le plus simple consiste à mixer la pulpe avec un peu de jus de fruits ou de sirop de gingembre, ce qui permet de faire passer son goût légèrement amer… Certains mariages sont particulièrement recommandés : ainsi, l’association du miel de fleurs avec la pulple d’aloé vera renforce l’action positive de cette dernière, le miel transportant les substances actives de l’aloé jusqu’aux récepteurs les plus profonds de notre organisme et démultipliant ses bienfaits. On évitera en revanche de l’associer au thym, qui entrave son action…

 

aloe-chiafrescaDeux recettes express de Clea à l’aloé vera :

Chia fresca à l’aloé vera

Yaourt à l’aloé vera confit

Jus et smoothies : Ajoutez 1 c. à soupe de pulpe d’aloé vera dans vos smoothies (mangue/ananas…) ou vos jus (pastèque/eau de coco…).

Trois ouvrages pour en savoir plus sur les usages de l’aloé vera :

L’aloé vera pour votre santé, de Martine Krcmar, éditions Dangles.
Aloé vera, remède naturel de légende, d’Alasdair Barcroft, éditions Médicis.
Secrets d’une peau nette, d’Elodie-Joy Jaubert, éditions La Plage.

CC