La bière Sturm

1367 : des moines carmélites fondent une brasserie en Bavière ; ils la nomment tout naturellement “Karmeliten”. Votre bière Sturm vient de là.

1516 : la loi de pureté de la bière est édictée en cette même Bavière : le breuvage ne doit être constitué que de malt d’orge, de houblon, de levure et d’eau. La Sturm est déjà travaillée ainsi depuis 150 ans.

1995 : mieux que la loi de pureté de la bière, est-ce possible ? Oui, la Sturm devient la première bière bio bavaroise.

800 brasseries en Bavière… Une seule bière bavaroise dans notre coeur, votre Sturm.

Disponible en 33 et 50 cl. A consommer avec modération.

 

J’en fais quoi ?

La bière se boit, certes. Mais la bière se cuisine aussi !

Plats mijotés

– La recette des traditionnelles carbonnades flamandes fait appel à la bière – sachez qu’elles sont également délicieuses en version végétale, avec du seitan par exemple.

– La bière atténue l’amertume des endives braisées, notamment en y ajoutant de l’orange fraîchement pressée.

– La bière améliore également la saveur et la digestibilité du chou (à transformer ensuite en gratin).

– La bière peut remplacer le lait dans des sauces de type béchamel ou bien dans des flans salés (ex : terrine à la bière et à la moutarde).

Soupes et boissons chaudes

– Faire épaissir un roux constitué de beurre et de farine avec de la bière et s’en servir comme d’une base de soupe revigorante (à accommoder de légumes, de pain, de jaunes d’oeufs…).

– Préparer de la bière chaude sucrée et épicée pour les dernières soirées d’hiver ! Ou encore des truffes à la bière et aux fruits secs, histoire de s’entrainer pour Noël prochain..