Jardinier militant ?

Initialement publié en mai 2003

aubertL‘attention des citoyens concernés par l’avenir de notre planète est largement polarisée sur les différents problèmes de pollution.

Bien moins grave en apparence, un des fondements de notre civilisation est pourtant menacé. Les semences qui sont à l’origine de notre alimentation s’uniformisent de manière préoccupante sous le poids de textes de lois et de droits d’exploitation exorbitants, non sans le soutien larvé de différents groupes de pression : grands semenciers et industrie pétrochimique, notamment. L’enjeu est le suivant : seules quelques semences sont autorisées à la vente, peu nombreuses, choisies selon des critères qui ne vont pas toujours dans le sens de l’intérêt du consommateur. Les milliers d’autres variétés existantes ne peuvent plus être vendues qu’à très petite échelle, ce qui les condamne à disparaître.

Refusant de voir s’éteindre ce qui fait la richesse de l’alimentation et du paysage mais aussi l’équilibre des écosystèmes, quelques organismes et associations se battent de manière efficace et se sont regroupés pour créer le “ Collectif pour le Développement des Semences Paysannes Biologiques et Bioynamiques ”. Ce collectif publie en collaboration avec “ Alterrenat Presse ” un petit guide qui fait le point précis sur la situation. Tout en donnant de nombreuses adresses…
Destiné à tout citoyen concerné, ce guide sera bien entendu plus particulièrement utile aux paysans et jardiniers, professionnels ou amateurs.

Votre petit carré de légumes pourrait devenir un lieu de résistance.

JM