Épilation, les solutions !

Initialement publié en mai 2006

Poils : vous connaissez fort bien toutes les données du problème… Petit rappel de quelques bons souvenirs :

epilation3 – On attaque par l’option « nature » : il suffit de laisser tel quel, et on assume. Très à la mode il y a quelques mois. Et la nature, c’est tellement bien ! Mais bon, sauf votre respect…

– Raser, c’est rapide et pratique. Dommage, à la repousse, ça pique… Sauf votre respect… Et c’est finalement une technique assez contraignante, puisqu’elle doit être renouvelée fréquemment.

epilation6– L’épilation à la pince, parfaite ! Bon courage…

– L’épilateur électrique, ou la douceur des temps modernes…

– Restent les applications de cire, efficaces et durables, mais qui présentent de nombreux inconvénients : elles sont des sous-produits de l’industrie pétrolière, peu recommandables. Parfois irritantes. Chaudes, elles brûlent. Puis froides, elles collent à votre peau et appellent d’autres produits agressifs pour l’en défaire. Quand ce n’est pas pour détacher la moquette.

Cet article commence pile poil comme une rubrique de Marie-Claire, non ? Super, on continue.

cire-orientaleAvec cette recette traditionnelle qui circule partout et fait des miracles : la cire orientale. Vous voici donc occupée, forte des précieux conseils prodigués par la revue susnommée, à préparer une improbable caramélisation de quelques morceaux de sucre, marche. Mais chaude, elle brûle… Et froide, on obtient un caramel dur impossible à travailler. Les esthéticiennes qui l’utilisent l’apprécient mais doivent se former longuement pour acquérir le tour de main nécessaire. Elles sont nombreuses à renoncer par la suite, suite à des douleurs occasionnées par son application. Les industriels de la cosmétique ont donc repris la formule, en essayant de l’assouplir. Ce qui passe par le remplacement du citron par de l’acide citrique, et une utilisation qui nécessite un passage au micro-onde ou au bain-marie. Marie-Claire au secours, la recette fout le camp !

epilation2Arrive Allo’Nature et sa volonté de faire bio. Sucre de canne blond, citron de Sicile, eau.

Plus ce qu’il est impossible de faire à la maison : un dosage de chaque ingrédient au gramme près, une cuisson d’une grande précision dans la durée comme en chaleur. Bravo, la pâte est souple. Et franchement délicieuse! Ce qui est pour le moins dispensable concernant une cire à épiler, mais ne gâche rien. Sur le bout du doigt, en tartine, à la cuiller, on a tout essayé… Ça, Marie-Claire ne l’avait jamais fait.

epilation4Ce qui est doux au palais le sera sur vos jambes. Un simple malaxage du tube sous l’eau chaude avant application et la cire s’appliquera sans effort. Bonne nouvelle : moins vous en mettrez, mieux ça fonctionnera ! Un tube devant normalement suffire pour trois mois d’application, la recette est plutôt économique. Quant aux bandelettes, elles ne sont pas en papier, mais en coton bio. Elles peuvent être réutilisées une fois après un lavage, guère plus. Avantage : à l’arrachage, elles font moins de bruit. Shsssss… et non pas schtriiiitttkkksss ! Oyez la différence. Et lorsqu’il y a moins de bruit, on a l’impression que ça fait moins mal. Si, si.

epiloubliUne épilation se renouvelle toutes les trois semaines. On peut atteindre et attendre cinq semaines, voire plus, lorsqu’on applique le produit antirepousse Epil’oubli. Cette formulation entièrement naturelle certifiée Cosmébio, comme la « cire orientale », est majoritairement constituée d’huiles essentielles, d’extraits de plantes et de diverses courges qui agissent en synergie. Ce produit constitue par ailleurs un très agréable soin de la peau. Il s’applique comme un lait corporel, qu’il remplace donc. Bienvenu sous les aisselles, le maillot, le visage, ses vertus calmantes en font également un après-rasage efficace pour les hommes, la barbe repoussant alors moins vigoureusement. L’odeur ? Variation autour d’une senteur cannelle, fine, fraîche et très éphémère. Les effets concernant les poils se font sentir en quinze jours, lorsqu’il y a rasage, carrément ralentie, voire supprimée dans certains cas à la longue lorsqu’il y a épilation. L’action du produit est strictement locale, les principes actifs entraînant une atrophie progressive du bulbe.

epilation5

epilation1

Il n’y a aucun effet secondaire. A priori, cet anti-repousse n’a toutefois pas été formulé pour être dégusté…

JM