On est tous frères !

Article paru en janvier 2010

Le bio : une belle histoire. Une histoire qui n’a de sens que si elle est collective, et qui doit être partagée. Un sacré challenge, comme ils disent dans les écoles de commerce, chez les bons.

Vu comme ça… À Satoriz, on a commencé peinard… Trop peinard, oui ! Feignants ! Il devait certainement nous manquer le conseil de vrais professionnels pour nous montrer comment faire, comment vraiment avancer, comment rendre cette histoire universelle…

biopourtoussatoriz

Alors imaginez : dans le plus pur esprit d’entraide qui préside à la construction des grands édifices, nous aurions pu procéder à un échange de compétences entre tous les acteurs concernés, des plus motivés parmi les représentants du bio au plus efficaces des distributeurs conventionnels.

Quelle chance cela aurait été ! Des grands distributeurs conventionnels, nous aurions acquis l’aptitude à faire coexister le bio avec le non bio, la capacité d’installer un rayon de riz complet entre les perruches et le terreau, la délicatesse pour bien recevoir nos fournisseurs, le tempérament pour assumer les OGM… Un grand pas pour le bio, un immense progrès pour l’humanité.

biopourtouscopie

Bien sûr, on aurait joué donnant donnant. Nous aurions pu conseiller les plus talentueux d’entre eux sur la nature des produits. Prenez l’enseigne « Meneur de Prix », par exemple. Ils ont tellement peaufiné leur art du moins cher que nous avons certainement quelque chose à leur apprendre sur l’aliment, sur ce qui distingue le bio du non bio. Pour communiquer tout ça à leurs clients, on aurait pu leur prêter un chauve… Chez nous, il suffit de secouer le cocotier pour qu’il en tombe. Mais des grands chauves vociférants, ils en ont déjà un, un bon. On aurait alors pu leur conseiller les meilleures de nos marques ! Mais des marques bio, ils en ont déjà… une. Moyenne… On se serait alors fait un plaisir de leur suggérer un slogan… un vrai, un qui fonctionne et qui donne de l’allant ! Avec un point d’exclamation, pour signifier l’enthousiasme ! Avec du jaune sur le vert, c’est si beau ! Il ressemblerait certes au nôtre, mais ce serait pour la bonne cause.

Raté. Patatras. Notre grande ambition d’un monde meilleur s’est subitement écroulée. Finie, la camaraderie universelle à laquelle nous croyions tant… On nous a volé notre joujou ! Chouravé notre goûter à la récré ! Car en plus des couleurs, de la forme rectangulaire allongée et du point d’exclamation, ils ont repris notre petit poème. Quatre mots ! Ceux que nous avions patiemment assemblés non sans avoir convoqué les muses, et qui nous ressemblent tant, « Le bio pour tous ! ». Pensez donc, du pur génie, au minimum…

Saperlipopette, ils auraient pu faire un effort. Feignants !

En espérant que cette petite histoire vous ait amusés,  à la vôtre !

JM