Zoom sur les udons et sobas Lazzaretti

Initialement publié en novembre 2019

Les udons et les sobas sont les pâtes les plus consommées au Japon. Composées de blé tendre pour les udons, de blé tendre et de sarrasin pour les sobas, elles se consomment chaudes ou froides, en soupe, sautées, accompagnées ou non de sauce de soja.

La majorité des udons et sobas sont fabriquées en Asie. Il en existe cependant de fabrication française, à base de blé tendre et de sarrasin de chez nous… Il s’agit des pâtes Lazzaretti ; ce sont celles que Satoriz a choisies !

Les pâtes asiatiques, pour la plupart à base de blé tendre mais parfois aussi de farine de riz ou de tapioca, sont plus élastiques que les pâtes italiennes au blé dur. Pour les confectionner, Lazzaretti a dû adapter son procédé de fabrication des pâtes longues (de type spaghetti). Un challenge réussi ! Les soba contiennent jusqu’à 40% de sarrasin (breton !).

Contrairement aux fabricants asiatiques, qui utilisent majoritairement des farines blanchies, Lazzaretti a misé sur une farine de blé tendre demi-complète. Le séchage des pâtes à basse température, spécialité de la maison, permet de faire ressortir les saveurs subtiles du froment. À découvrir en version asiatique ou à la mode de chez nous !

 

J’en fais quoi ?

Option Asie

– Cuites à part, je les ajoute dans un bouillon thaï ou bien une soupe miso riche en légumes de saison.
– Je cuis les nouilles à part et je les mélange au contenu d’un wok : légumes, tofu, noix de cajou, graines germées…
– Je cuis les pâtes puis je les rafraîchis sous un filet d’eau du robinet. Je les sers fraîches avec une marinade à base de sauce de soja, vinaigre de riz ou jus de citron. J’ajoute des zestes d’agrumes, de la ciboulette ou de l’oignon nouveau émincés, des graines de sésame toastées…

Ou bien à la mode de chez nous !

– Je les cuisine comme des pâtes classiques pour découvrir le goût du froment demi-complet et du mélange froment/sarrasin.
– Toutes les sauces traditionnellement destinées aux spaghettis feront honneur à ces udons et sobas locales. Pour l’hiver, on peut tout particulièrement imaginer une fondue d’oignons rouges et un parmesan d’amandes, de la courge rôtie au four avec de l’huile d’olive et du sirop d’érable, ou bien un bol de nouilles garni de différents “toppings” : salade de chou émincé, poêlée de lentilles, fondue de poireaux…