Zoom sur le Pain des fleurs

Initialement publié en janvier 2019

Le Pain des fleurs est une invention du début du XXe siècle. On la doit à un certain Rolland Chabanol, qui en a également trouvé le nom. Mais quelles peuvent donc bien être ces fleurs, associées à l’idée d’un pain qui n’en est pas un ?

Ces fleurs sont petites, nombreuses et blanches. Ce sont celles du sarrasin, on les voit l’été dans les champs, avant qu’elles ne cèdent la place à la graine du même nom, également appelée blé noir. C’est en extrudant le sarrasin qu’on obtient ces galettes rectangulaires qui ne sont donc pas du pain mais des tartines qu’on appelle Pain des fleurs, ouf !

Le succès de cette recette est colossal. Vraiment ! Il s’en vend des millions de paquets, et pas qu’en France. Pourquoi ? Parce que le Pain des fleurs est craquant, sans gluten, facile à tremper, facile à tartiner, facile à conserver. On gagne vraiment à toujours avoir un paquet de Pain des fleurs sur la table, ou dans le placard.

Les tartines Pain des fleurs se déclinent en beaucoup de variantes, faites vos expériences, elles seront toutes plaisantes : pois chiches, lentilles vertes, riz noir, avoine, maïs, souchet, cacao, figues, multi-céréales, châtaignes, noix de coco, quinoa, sans sel, et la préférée de votre serviteur, oignon.

 

J’en fais quoi ?

Des tartines et des toasts, bien sûr ! Mais encore…

En version salée

Passer du Pain des fleurs (à la saveur neutre ou salée, oignon par exemple) au mixeur permet d’obtenir une chapelure sans gluten et savoureuse que l’on peut utiliser de diverses façons :

– En la mélangeant à des épices ou à des herbes séchées, on obtient un mélange à parsemer sur les veloutés ou les purées de légumes pour leur apporter du relief.

– En remplacement d’une partie de la farine dans une pâte à crumble salé ou bien pour paner des aliments avant de les saisir.

En version dessert

Là encore, on va s’amuser à réduire du Pain des fleurs (à la saveur neutre ou douce, comme le cacao ou le souchet) en poudre avant de l’accommoder.

– Mélangé à des épices douces comme la cannelle ou à des ingrédients en poudre comme du cacao ou de la poudre de caroube, le Pain des fleurs en poudre peut être parsemé sur les smoothies, les porridges, les yaourts ou les compotes.

– Ecrasé avec de la pâte de dattes, de la purée de cacahuète et un peu d’huile de coco, il donne de délicieuses “energy balls” ou bien des barres que l’on peut même enrober de chocolat fondu !