Toxiques alimentaires

Initialement publié en janvier 2005

toxiques_alimentairesUn petit livre de 76 pages, vendu deux euros et magistralement préfacé par José Bové. Au fait, pourquoi s’ankyloser le coude et user du papier pour décrire moins bien ce qu’il introduit lumineusement ?

Eh, parce qu’on aime ça ! Et qu’on préfère vous annoncer les mauvaises nouvelles en en pétant de joie que de rater les bonnes en pleurant notre sort… Voici le tableau, grosso modo : ça craint sur les bords, au milieu, dessus, dessous et même ailleurs… Les pesticides, les mycotoxines, les métaux lourds, les OGM bien sûr, les casseroles… Y’a même des petits nouveaux dont on prend connaissance avec plaisir : les acrylamides, dans les fritures…

Vous préférez un menu en fonction des risques encourus ? Pas de problèmes, le client est roi : les cancérigènes, les neurotoxiques, les perturbateurs endocriniens, les tératogènes… Oh, nous comprenons : le bon goût vous manque, et c’est un rapport direct aux aliments dont vous avez besoin… Voici ce dont vous devrez désormais vous passer : le thon, la daurade, le flétan, la plupart des mollusques… Les légumes, souvent, lorsqu’ils sont mal choisis ; la charcuterie, aussi, les abats, surtout. Pas bio, s’entend.

On évoque un peu les conséquences sur les enfants, maintenant ? Tiens, ça ne fait plus rire personne.

JM