Tout est bon à garder dans le café !

Initialement publié en septembre 2019

Selon l’Organisation Internationale du Café, les deux tiers des habitants de la planète en consomment, soit plus de 2,5 milliards de personnes. Cette boisson génère au quotidien des millions de tonnes de déchets, surtout dans nos contrées : emballages, gobelets en plastique distribués dans les machines à café, dosettes en aluminium. Ces dernières représentent plus de la moitié du café consommé par les Français, alors qu’elles coûtent 7 fois plus cher que le café en grains.

Le café que l’on prépare dans un percolateur, des cafetières électriques, italiennes ou à piston n’est pas tout rose non plus car conditionné dans des sachets en plastique ou des boites métalliques recouvertes d’un capuchon en plastique. Si ces contenants peuvent être réutilisés comme emballages à sandwichs ou pots pour la cuisine, la couture ou le bricolage, ils ne sont pas pour autant une solution durable.

 

Le cas des dosettes en aluminium
Bien qu’annoncées recyclables, ces capsules n’en demeurent pas moins très polluantes. La transformation de la bauxite brute en aluminium demande énormément d’électricité, d’eau et de ressources pour un produit à usage unique. Au final, 1 tonne d’aluminium génère 4 tonnes de boues rouges contenant de l’arsenic, du titane, du chrome, du plomb, du mercure… Pour être recyclées, les capsules sont acheminées dans différents pays d’Europe afin d’être lavées, débarrassées de leur laque puis fondues.

Alors, quelle attitude zéro déchet avec le café ?

Optez pour des grains achetés en vrac et à moudre, c’est certainement le geste le plus zéro déchet qui soit. Chez Satoriz, vous disposez de références vrac et d’un moulin pour moudre votre café sur place. Pensez à venir avec un contenant (bocal, ancien paquet de café vide…). À noter également que les filtres à café disponibles en rayon sont élaborés à partir de papier recyclé qu’il est possible de composter. Autre solution : coudre à la maison des filtres à café en lin.

À conserver au réfrigérateur ?

Surtout pas ! Les huiles du café figées par le froid vont perdre certains arômes et le choc thermique froid/bouillant modifie clairement les propriétés organoleptiques du café. Aucune raison d’encombrer votre frigo !

 

Avec du café bouilli ou périmé

Si vous avez une grande quantité de café bouilli ou vieux de plus de 48h, utilisez-le pour teindre des carrés de tissus (coton, lin, soie) ou des pelotes de laine. Pas besoin de “mordançer” (fixer la couleur), le café contenant suffisamment de tanins pour permettre à ses pigments d’accrocher aux fibres. Faites bouillir les tissus bien immergés dans le café, à couvert pendant 1h. Laissez refroidir, essorez et laissez sécher. Si vous avez du café sec périmé (DLUO dépassée de plus de six mois), vous obtiendrez un résultat plus intense. Procédez de la même façon en immergeant les tissus dans un café dosé à 30 % du poids des tissus (ex. : 60g de café moulu pour un t-shirt de 200g immergé dans 3L d’eau).

 

Avec du marc de café

Avant toute utilisation, faites-le sécher pour lui éviter de moisir. Disposez le marc humide sur une grande plaque et laissez sécher à l’air libre pendant 24h, puis conditionnez-le dans un bocal hermétique.

Côté cuisine. Le marc de café, associé à de la paille, sert de substrat pour les champignons de culture comme les pleurotes. Plusieurs sites Internet expliquent comment procéder : https://www.laboiteachampignons.com ; https://pretapousser.fr/magazine/cultiver-des-champignons-chez-soi ; http://champignonscomestibles.com/culture-pleurote-marc-de-cafe.

Côté maison. Désodorisant : du marc de café dans un ramequin placé dans les WC, le meuble à chaussures, le frigo ou directement dans le trou de l’évier. Nourrissant pour les plantes : mixez 2 c. à s. de marc de café avec une peau de banane bien mûre et mélangez cette pâte à la terre de vos plantes (pot moyen de 3 à 4L) qui vont être ainsi miraculeusement boostées (à faire une fois par mois maximum). Nettoyant pour les meubles : mélangez 1 c. à s. de marc de café avec 1 tasse d’huile d’olive ou de lin et frottez les surfaces boisées à l’aide d’un chiffon. Anti-parasitaire et nettoyant pour les chiens : ajoutez 1 c. à s. de marc de café sur le pelage mouillé et shampouiné. Rincez.

Côté jardin. Fertilisant pour les cultures : mélangez 1 tasse de marc de café à 1 seau de terreau à ajouter dans les plantations.

Côté beauté/hygiène/bien-être. Nourrissant (pour cheveux bruns) : massez votre cuir chevelu avec 1 c. à s. de marc de café mélangée à une noix de shampoing, laissez agir 5 mn, puis rincez à l’eau claire (pour les brunes). Exfoliant : réalisez un gommage maison en faisant fondre au bain-marie dans un petit bocal 15g de cire d’abeille, 75g d’huile d’olive, 15g de miel et 1 c. à s. bombée de marc de café séché. Laissez refroidir avant d’appliquer en massant sur le corps. Rincez.

 

Le savon exfoliant au marc de café de Camille Binet-Dézert

Camille se plaît à transformer les déchets de sa maison en objets du quotidien ou en créations aussi belles qu’utiles. Ambassadrice du défi Rien de neuf de Zéro Waste France et auteure de Créations Zéro Déchet et Teintures et impressions végétales aux éditions Mango, elle anime le compte Instagram @lilacam.

Matériel : 209g (soyez précis à la pesée) de lessive de soude à 30,5 % (en magasin de bricolage) ; 500 ml d’huile d’olive bio ; 1 tasse de marc de café sec (environ 50g) ; 6 gélules de charbon actif ; 1 balance ; des gants ; 1 haut à manches longues (la lessive de soude est très irritante pour la peau) ; 2 grands saladiers profonds ; 1 mixeur plongeant ; 1 baguette chinoise ; 1 spatule ; 1 brique de lait ou de jus de fruit.

Marche à suivre pour un pain de 500g de savon avec un surgraissage à 5 % : Découpez la brique en longueur pour lui donner une forme de moule à cake. Versez l’huile d’olive dans le premier saladier, puis versez la soude dans l’huile (et surtout pas l’inverse). Mixez le mélange en décrivant des 8 avec le mixeur et sans éclabousser, jusqu’à atteindre la “trace”, (consistance de mayonnaise épaisse). Dès que vous sortez la tête du mixeur, tracez un sillon sur le dessus du mélange : il doit rester formé sur le dessus. Incorporez 1 c. à s. de marc de café et remuez bien. Versez la moitié du mélange dans l’autre saladier et ajoutez le charbon jusqu’à que l’ensemble soit bien noir. Versez d’abord le savon incolore dans le moule puis le savon noir dessus. Avec une baguette chinoise, mélangez doucement les deux pâtes. Saupoudrez du marc sur toute la surface du savon. Laissez durcir jusqu’au lendemain. Démoulez et coupez le pain de savon en tranches. Mettez les “à la cure” (au repos) pendant 3 semaines dans un lieu sec et aéré avant de les utiliser. Ce savon mousse peu mais lave très bien.

Linda Louis

Retrouvez d’autres idées et recettes sur cuisine-campagne.com et Instagram @lindalouisberry