Paroles de pédiatre

Initialement publié en septembre 2015

parole-pediatreChacun l’aura compris, ce livre s’adresse avant tout aux jeunes ou futurs parents. Il ne nous semble pas avoir eu dans les mains un ouvrage aussi riche et utile concernant la santé et l’accompagnement des enfants. D’une part parce que celui-ci traite de la période actuelle et des nombreuses problématiques qui s’y rattachent, celles qui sont liées aux modes de vie et aux types d’aliments aujourd’hui disponibles, avec un subtil décryptage du discourt ambiant, fermement tenu à distance. Mais aussi parce ce travail est authentiquement humain et intemporel lorsqu’il s’agit d’évoquer ce que des parents peuvent ou doivent transmettre. Comme le titre du livre l’indique, la parole est ici plurielle.

Samouel Debbaddi est maman, pédiatre riche de 25 ans d’expérience, homéopathe. Sa pratique est ancrée dans une médecine qui observe, pense et appréhende les résultats sur la durée, ouverte à de multiples approches. Concernant le rapport à la nature, la qualité des aliments et les questions qui ne manquent pas de s’y rattacher, la connaissance est profonde et validée par l’expérience. Sur des sujets comme le lait, le gluten ou les allergies, le lecteur se félicitera d’exposés clairs, d’exemples simples et de conseils éprouvés. On lira avec plaisir les pages consacrées à l’évolution de l’enfant, de la naissance jusqu’à l’arrivée à l’âge adulte ; la vision est large et rassurante, fruit d’une pratique riche et d’un vif intérêt pour des auteurs dont la pensée dépasse souvent le strict domaine de la pédiatrie.

Une large place est bien entendu faite aux maladies infantiles, à l’examen des inévitables petits ennuis quotidiens et à l’art de franchir sans dommages quelques épreuves, parfois salutaires. Mais on retiendra plus particulièrement les deux derniers chapitres du livre, aux sujets rarement traités par un pédiatre ayant “pignon sur rue”, ce qui demande beaucoup de courage et de nuances. L’un aborde l’hyperactivité, ses causes et zones d’ombres, et présente de solides pistes pour faire face et avancer. Le dernier évoque la question des vaccinations. Loin de donner dans le “tout est noir et rien n’est bon”, Samouel Debbabi invite à la réflexion et à une prise de risques assumée, largement préférable aux nombreux problèmes qui découlent d’une politique de vaccination imposée et discutable.

JM