Mon Cahier de droguerie écologique

Initialement publié en octobre 2014

livre-droguerieÇa va pas être le quart d’heure philo, mais la minute Sato écolo pratique et efficace !

Du linge à la vaisselle, du bain au brossage des dents, du soin des cheveux à celui des poils de votre chien, des vitres au marbre, des sabots à la bouilloire en passant par cuvettes et tuyaux, ce livret apporte des solutions de curetage, nettoyage ou entretien grâce à treize produits sains à faible impact écologique.

Prenons-les un par un en commençant par insister sur l’extraordinaire bicarbonate : il récure tout, vaisselle, métaux et lavabos, vous nettoie linge et sol autant qu’il débouche tuyaux et canalisations, ravive les meubles, désodorise matelas et sacs de couchage, régule le PH des piscines, fait des merveilles en cuisine…

Le non moins connu vinaigre d’alcool détartre, nettoie, fixe les couleurs du linge, prolonge la vie des fleurs coupées, éloigne les insectes, soulage leurs piqûres et contribue à votre beauté. En oublie-t-on ?

Le blanc de Meudon fait presque la même chose mais se distingue par un coté abrasif plus marqué, ainsi que par son aptitude à pigmenter peintures ou autres mastics, quand la terre de Sommières excelle notamment dans le dégraissage et le nettoyage liés à la pratique de la mécanique.

On passera rapidement sur l’aspect nettoyant du savon noir pour mieux rappeler son utilité pour éloigner les insectes au jardin comme sur les plantes d’appartement, ainsi que pour toiletter chiens et chevaux. Le savon en paillettes s’affirme comme un produit lessive qui mérite assurément d’être valorisé : à la main ou en machine, on obtient d’excellents résultats à très bas prix, sans allergie et avec un bilan environnement optimal.

La cire d’abeille est connue, mais aujourd’hui plutôt rare dans les foyers : voici l’occasion de renouer avec des pratiques ancestrales fort agréables pour l’entretien des bois et des chaussures, la fabrication de bougies et de pommades ou la réalisation de teintures au batik, une superbe technique ornementale pour tissus en fibres naturelles.

Avec le percarbonate de soude, on dispose d’un produit à tout faire et notamment à remplacer l’eau de Javel. Il blanchit le linge, détartre, nettoie, adoucit et débouche, un véritable couteau suisse pour l’entretien à la maison, tout comme la soude en cristaux à laquelle on reconnait de plus la capacité de décoller le papier peint et de dégriser le bois.

Le truc de l’acide citrique, en plus d’être un conservateur bien connu, c’est de détartrer, nettoyer les fonds de casserole et autre métaux, enlever la mousse… On terminera par la terre de Diatomée, majoritairement utilisée comme insecticide et antiparasitaire, mais aussi pour désodoriser aspirateurs et chaussures.

Ce petit guide s’arrête longuement sur chacun de ces produits en rappelant son histoire, en précisant son impact écologique et en livrant les secrets d’utilisation qui l’accompagnent, le tout pour 2,50 e. Les produits cités sont disponibles chez Satoriz à la marque “La droguerie écologique”.

JM