Les müeslis Celnat

Initialement publié en septembre 2018

Fort de sa réputation de grand maître de la fabrication de flocons de céréales, Celnat propose des müeslis préparés dans les règles de l’art et fidèles à l’idée originale du Bircher Müesli. Ni sucrés, ni croustillants, non extrudés, ils n’appartiennent pas à la catégorie des céréales du petit-déjeuner dernier cri. Ils n’en sont pas moins extrêmement satisfaisants !

Ces müeslis allient les flocons de 5 céréales différentes (avoine, blé, orge, seigle et riz) avec de simples fruits secs (raisins, noisettes). C’est tout : pas d’ajout de matière grasse ni de sucre, c’est ce qui fait leur spécificité. Ils sont nourrissants grâce aux sucres lents des céréales et savoureux grâce aux sucres naturels des fruits secs.

“Montagnard”, “étudiant”, “antioxydant”, “gourmand”… Le müesli 5 céréales Celnat se décline pour tous les goûts et tous les profils !

Il fait bon revenir à la simplicité… Mâcher sans que cela craque et croustifonde sous la dent, réapprendre les saveurs des céréales, se laisser titiller le palais par la douceur acidulée des raisins secs. Simple ne veut pas dire austère !

 

J’en fais quoi ?

On consomme traditionnellement le müesli au goûter ou au petit-déjeuner, dans un bol avec du yaourt ou du lait (végétal, ou pas). Compter 40 grammes de müesli par portion et bien prendre le temps de laisser gonfler pour le rendre plus digeste (au moins 30 minutes et si possible toute la nuit).

Le customiser

– Napper d’une belle cuillerée de purée d’amande ou de noisette, de pâte à tartiner au chocolat ou encore de confiture.
– Décorer de fruits frais, pomme râpée, rondelles de banane, copeaux de chocolat ou de noix de coco, zeste et jus de citron, gingembre râpé…
– Mélanger le müesli avec le lait, ajouter une pincée de cannelle et cuire quelques minutes sur feu doux, comme un porridge.

Le cuisiner

– Dans la pâte d’un pain doux au müesli maison.
– Dans une pâte à cookies ou à crumble, il apporte du goût et du croustillant.
– Mélangé à du miel et de l’huile végétale, puis cuit dans un moule et découpé en barres.
– En remplacement d’une partie de la farine dans une pâte à gâteau ou à muffins.