Les crèmes de douche Weleda

Initialement publié en octobre 2007

Weleda, la douche et nous…

Pour tout vous dire… pas sûr qu’on ait toujours été favorable aux gels douches. Un bon savon qui glisse des doigts ne lave-t-il pas suffisamment pour ne pas avoir à cautionner les trouvailles marketing éternellement renouvelées des garants de notre propreté ?

La pratique montre alors qu’ils sont bien utiles aux sportifs, ces gels douches… Bien agréables en vacances… Puis on les essaye une fois ou deux à la maison, et on s’habitue… On s’embourgeoise un petit peu… Sans compter qu’ils sont certifiés BDIH… Formidables !

Allez… Ceux de Weleda sont tellement agréables qu’on trouverait n’importe quelle raison pour justifier notre plaisir, que nous ne bouderons pas.

On en mangerait. Notez d’ailleurs qu’il ne s’agit pas de « gels douches », mais de « crèmes »… Texture d’un incomparable soyeux, senteurs totalement réussies… On s’attarde un peu, histoire de vous donner envie.

Les senteurs d’abord.

weleda-citrusLa crème douche au citrus

On s’attend à la fraîcheur tonifiante et forcément virile qu’on associe à l’idée d’hommes dynamiques, les vrais, ceux qui se lèvent tôt… Désolé, c’est une douceur. Un agréable complexe d’huile essentielle d’agrumes, tant orange que citrus, frais, doux, propice aux réveils sereins comme aux fins de journée réparatrices. L’idée du citron meringué vous parle-t-elle ? On y est presque.

weleda-argousierLa crème douche à l’argousier

Oubliez l’argousier, qui est plus présent pour ses vertus que ses effluves. La senteur, c’est bonbon… Un vrai bonbon, doux et acidulé, qui plaît aux petits comme aux grands grâce à un subtil mélange d’huiles essentielles d’orange, de mandarine, de pamplemousse… Familial par excellence.

La crème douche à la rose

weleda-roseUn complexe raffiné et discret de 16 huiles essentielles crée sa finesse, ses promesses de nuits câlines… Vous l’aviez compris, cette déclinaison de senteurs autour de la rose est typiquement féminine. Et on aborde la texture… Franchement unique. Cherchez à comparer, scrutez, franchissez monts et mers d’Ushuaïa à Tahiti, vous ne trouverez pas flacon qui vous rappelle telle onctuosité, avec cette tenue. C’est qu’on n’utilise pas ici les mêmes bases que partout ailleurs, et cela fait la différence… Pour la touche finale, Weleda enrichit sa douce formulation d’une émulsion « huile dans eau », très peu grasse, hydratante à souhait.

Fin.
Une telle tartine pour des produits qu’on présentait comme dispensables…

JM