Lavables, durables, amovibles, solides

Initialement publié en janvier 2021

Continuons notre incursion dans votre salle de bain. Pour les coton-tiges, l’affaire est classée. Quant au coton jetable, son sort est normalement réglé depuis belle lurette : Satoriz commercialise depuis 2011 des carrés démaquillants en coton bio confectionnés par Les Tendances d’Emma.

Un bref rappel ? On utilise un carré à chaque débarbouillage (à l’huile d’olive pour enlever du maquillage, par exemple), puis on les met de côté jusqu’à la prochaine lessive. On les lave à 40 °C avec le reste du linge. On complète avec un vrai décrassage tous les six mois (on laisse tremper les carrés toute une nuit dans un mélange de cristaux de soude, bicarbonate et vinaigre blanc, puis on procède à un double rinçage à 60 °C qui permet de les raviver totalement). Et voilà, c’est doux ! Euh, c’est tout !

Les dents, maintenant. Peut-on les curer avec l’Escurette ?* Euh, non. Il faut les brosser. Pour cela, Satoriz propose depuis la nuit des temps des brosses à dents à tête interchangeable dont on conserve le manche à vie, si l’on est soigneux (et on l’est : #soigneux). Certes, ce manche est en plastique, et même s’il n’est pas à usage unique, il peut désormais vous coller des démangeaisons psychiques… C’est pourquoi nous vous proposons également des brosses à dents en bois, fabriquées en France, à la marque Bioseptyl. Issu de forêts écogérées, le manche en hêtre rouge est élevé en France (Picardie et Normandie). Il est taillé et empoilé à Beauvais (joli mot, “empoilé” !). Les filaments sont à base végétale et le conditionnement, qui garantit l’hygiène du produit, est réalisé à Beauvais. Quand la brosse à dents est au bout de sa vie, on lui coupe la tête en faisant une encoche au plus près des poils, puis en la cassant. La tête se jette aux déchets ménagers, et le manche dans la cheminée. Vous n’avez pas de cheminée ? Gardez-les pour vos soirées loisirs créatifs !

*En revanche, on peut, et même on devrait – c’est fortement conseillé pour la bonne cohésion de votre cellule familiale comme pour votre santé bucco-dentaire – se curer la langue chaque matin au lever au moyen d’un cure-langue ayurvédique en inox. On vous le conseille. Il est dans le rayon juste à côté des brosses à dents. Si, vraiment, ça va vous changer la vie !

Vous allez nous dire que c’est bien la peine d’avoir une brosse à dents en bois de hêtre si c’est pour étaler dessus une épaisse couche de pâte à dents extraite d’un très vilain tube en très méchant plastique… Certes. C’est pourquoi Satoriz vous propose un dentifrice en poudre à la marque Anaé, dans lequel il suffit de tremper la brosse à dents humidifiée. Dans la bouche, ça épaissit et ça mousse. Un vrai miracle, qui sera suivi d’autres innovations dans les prochaines semaines !

Et parce que Sat’info aime par dessus tout le “fait maison”, voici une petite recette rien que pour vous !

Dentifrice maison : 15 g de carbonate de calcium (blanc de meudon) + 7 g d’argile verte + 3 g de bicarbonate de sodium + 1 g de charbon activé en poudre. Mélanger et ajouter 15 gouttes d’huile essentielle de menthe des champs. Mouiller la brosse, poser sur la poudre et brosser les dents.

Terminons cette digression avec d’autres solides : les déodorants. Grand spécialiste du zéro déchet, Lamazuna avait innové il y a quelques années avec l’un des tout premiers déos solides de forme conique, dans un simple emballage en carton. Ce printemps, on vous l’annonce en avant-première, les déos bio ET écolos vont débarquer en masse dans les rayon de Sato : on va pouvoir jouer au Badaboum (ou à Tétris, c’est selon) !

CC