La Gazette des Potagers – ô saisons, ô Sato…

Initialement publié en octobre 2011

gazette-potagers

Nos mercuriales sont-elles sans défaut ? On y trouve parfois des fruits bigrement en avance sur le calendrier « officiel », ou des légumes qui semblent longuement s’attarder, loin du calendrier de la saisonnalité tel qu’on peut le consulter dans une bonne revue de jardinage : légumes ratatouille en novembre, carottes en avril, chou-fleur en juillet…

Aucun obstacle insurmontable ne semble pouvoir empêcher la présentation d’un banc « exhaustif », de l’ananas à la zuchette, de janvier à décembre… Voici cependant, en quelques lignes, notre manière de procéder pour que ce rayon reste cohérent.

Nos sélections de fruits et de légumes, issues des multiples propositions de nos partenaires, sont construites pour vous proposer un panel attrayant, en toutes saisons, et vous préserver de l’outrance. Il vous appartiendra d’y choisir ce qui vous convient et de délaisser le reste. Nos sources d’approvisionnement proviennent majoritairement du territoire national mais nous ne refusons pas de prolonger les saisons en allant chercher en Italie ou en Espagne ce qui commence avant et se termine plus tardivement, comme de remplacer ce qui peut manquer chez nous en pleine période, « faute à la météo » ou autre fléau imprévu.
Ce sont les saisons de ce vaste jardin méditerranéen qui déterminent ce que nous vous présentons.
De l’Andalousie à la Sicile en passant par le Cotentin et la Provence, les fruits et légumes sont donc souvent amenés à voyager… Constat qui n’exclut en rien la priorité donnée aux approvisionnements de proximité, systématiquement favorisés par chaque point de vente lorsqu’ils sont disponibles.

tomates3Illustration par un légume particulièrement relié : la tomate. Sa saison française commence au mieux début juin : dès avril, nous vous en proposons une, rougie dans les serres siciliennes voisines des vergers d’agrumes qui nous ont servis durant l’hiver. Cette origine sera abandonnée dès l’explosion de la production provençale, puis reviendra éventuellement en début d’automne en cas de besoin ; sinon, break jusqu’au printemps suivant…

Pour d’autres légumes encore (brocolis, aubergines, choux, carottes, etc…) la complémentarité des terroirs et la maîtrise technique des maraîchers vous permettent de trouver une qualité digne de vos attentes sur des périodes bien plus larges que celles offertes par votre jardin ; soit grâce à la clémence d’un micro-climat, d’une latitude particulièrement favorable, ou encore d’une influence océanique ; jamais avec l’aide d’un soufflant au fuel, ou autre installation énergivore.

Parlons également d’autres séquences, comme celles de l’avocat ou du kiwi : pour le premier, dont le seul terroir européen propice est l’Andalousie, le calendrier démarre mi-novembre et s’achève fin mai. Nous nous interdisons de poursuivre sur les productions mexicaines et chiliennes qui effaceraient une indisponibilité de 6 mois. Ainsi en est-il pour le kiwi (jamais de recours aux productions néo-zélandaises), le potimarron et la poire (pas d’importation d’Argentine).

L’essentiel de nos approvisionnements provient d’un réseau de producteurs, intermédiaires ou grossistes connus et engagés à nos côtés, certains de très longue date. Eux, comme nous, sommes respectueux des règles qui font le bon commerce : pas de prix cassés, de recours aux tarifs discount qui déstabilisent volontairement le marché.

Les récoltes françaises sont toujours prioritaires et ont l’exclusivité du référencement en cœur de période. Vous pourrez éventuellement trouver de la pêche espagnole chez nous, mais ce sera fin août… Et jamais de pomme issue de l’hémisphère sud, en quelque saison que ce soit.

Pour la banane, comme pour l’ananas ou la mangue, notre exigence réside dans l’exclusion du transport aérien et la recherche de filières équitables.

Mais au-delà de nos choix, reste votre arbitrage de consommateur averti.

saisons

Les 4 règles Satoriz

  1. Toujours privilégier les filières françaises, lorsqu’elles existent
  2. Dans le cas contraire, ne jamais avoir recours au transport par avion.
  3. Refuser les productions issues de serres chauffées.
  4. S’interdire de proposer un produit issu de l’hémisphère sud, lorsqu’une saisonnalité existe dans l’hémisphère nord sur le même produit.

 

 

Alain Poulet