Encourager le bio d’aujourd’hui comme celui de demain : “En route vers la bio” avec les Côteaux Nantais

Initialement publié en mars 2018

La conversion d’une production agricole du conventionnel au bio est longue (3 ans). Elle est également bien compliquée à optimiser pendant toute la phase de transition. Pas encore du bio, plus vraiment du conventionnel… comment expliquer cet état et faire trouver leur place à ces produits ?

Ainsi, en deuxième et troisième année de conversion vers le bio, un producteur de pommes peut-il vendre ses fruits sous la mention “en conversion” dans le circuit bio. Pas simple partout et pour tout le monde ! Chez Satoriz, encourager le bio de demain est aussi important que promouvoir le bio d’aujourd’hui, c’est pourquoi nous vous proposons régulièrement des pommes portant cette mention. Cette solidarité n’a pas forcément cours partout ailleurs…

En outre, les fruits écartés du tri, pour des raisons de calibre notamment, demeurent difficilement valorisables même avec beaucoup de bonne volonté. La majorité des producteurs en conversion est ainsi contrainte de les écouler à prix cassés via le circuit conventionnel, ce qui est aussi injuste que décourageant.

Partant de ce constat, la société Côteaux Nantais a mis en place “Vergers d’Avenir”, un partenariat durable avec des arboriculteurs français en phase de conversion, en s’engageant à valoriser au juste prix leurs pommes destinées à la transformation. Cet engagement prend la forme d’une nouvelle purée de pommes proposée dans un format familial, identifiée au moyen d’une étiquette “En route vers la bio” et commercialisée uniquement dans les magasins bio partenaires, Satoriz en tête.

Ce projet s’inscrit sur le long terme et repose sur un partage de techniques et de conseils dispensés par Côteaux Nantais. Le produit bénéficie ainsi du savoir-faire historique de la société comme de sa caution experte, gage d’une qualité de fruits sans aucune trace de pesticides.