Comment bien conserver les végétaux ?

Bien conserver ses aliments est la clé pour éviter le gaspillage alimentaire. Et accessoiremment, réduire sa consommation d’énergie en ayant moins systématiquement recours au sacro-saint frigo !

La plupart des légumes (à l’exception des salades) ainsi que tous les fruits se conservent de préférence hors du réfrigérateur. Il en va de même pour les œufs (sauf en période de canicule), les fromages (à condition de disposer d’une cloche et d’un cellier) ou encore les purées d’oléagineux et le café (figées par le froid, ses huiles perdent en arôme).

– Ail, oignon et échalote : au frigo, ils germent et se déshydratent. Conservez-les au sec et à l’ombre d’un récipient en céramique ou d’un panier tressé.

– Les pommes ne s’épanouissent qu’à l’air ambiant. Mais ni trop froid (elles perdraient leur saveur sucrée) ni trop chaud : espacées dans une cagette placée dans un endroit sombre et frais, elles sont au paradis…

– Les pommes de terre détestent le froid (qui les fait pourrir) comme le chaud (qui les fait germer), mais aussi la lumière (qui les rend vertes). Décidément ! Il leur faut un coin à 8-10 °C à l’abri de l’air et de la lumière : un panier recouvert de paille et oublié dans un coin sombre, par exemple…

– Pour les légumes racines, l’idéal, c’est le bac à sable. On coupe tout de suite les fanes (qui pompent l’eau dans la racine et la déshydratent) et on enfouit les racines dans un tiroir rempli de sable pour les priver d’air. Na !

– Côté courges, potimarrons et autres cucurbitacées, c’est tout le contraire. En voilà qui aiment l’air et la chaleur, l’idéal étant une étagère placée dans un endroit qui accueille quotidiennement les deux.

– Enfin, place aux plus délicats : les agrumes qui gagnent à être emballés individuellement dans des chutes de papier de soie, les poires dont on peut cirer l’extrémité de la queue… Pour les plus consciencieux d’entre nous !

Ces éléments déclencheront peut-être chez vous l’envie de compléter votre cuisine avec un garde-manger à l’ancienne muni de cagettes, bacs et autres clayettes… Très bonne idée ! Mais n’oubliez pas ces aliments qu’il faut obligatoirement conserver au réfrigérateur : lait, yaourt, crème (y compris les produits végétaux), viande et poisson notamment. Mais aussi certaines huiles fragiles car riches en omégas-3 (noix, cameline, lin…), ou encore certaines poudres et farines facilement sujettes au rancissement (farine de chanvre, poudre d’amande, farine de coco…).

CC